lundi 17 juillet 2017

La portée des mots.

J'ai la sensation que beaucoup de personnes parlent sans réaliser que les mots qu'ils utilisent auront une incidence sur la façon dont les gens comme moi les percevront par la suite.

À travers des mots utilisés, on peut sonder un caractère, un coeur, des intentions, des sentiments, des animosités. Ils sont bien évidemment couplés de réactions faciales, de gestuelles corporelles, d'actions tantôt complémentaires, tantôt contradictoires.

Les mots ont le pouvoir de glorifier mais également d'écraser.
Les mots ont le pouvoir de libérer ou au contraire d'enfermer.
Les mots ont le pouvoir de faire naître ou au contraire d'arrêter des interactions.

Les mots ne sont les seuls moyens de communication mais ils méritent d'être utilisés à bon escient, de façon compréhensible.

Le poids des mots. Leurs portées. Leurs conséquences.
Quelle place accordons-nous à ces derniers ? Faut-il accepter leurs banalisations et leurs mauvais usages ou devons-nous lutter pour qu'ils restent importants et significatifs ?

Il est temps pour moi d'aller rejoindre Elikia (Espoir en lingala), non pas une personne mais bel et bien le lieu où beaucoup d'espoirs naissent, se confrontent et s'unissent pour une concrétisation : mon lit !

Une très belle semaine à vous, les Ryders.



Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Mes autres pages